CDF : L'aventure se termine

1 octobre 2018 - 16:38

Dans le derby entre voisins, le FC Quimperlé était favori à Bannalec. Méthodiques et appliqués, les partenaires de Franck Thomas ont fait respecter un pronostic que la Fleur n’a jamais été en mesure de contredire. Il aurait fallu pour cela que les Blancs d’un jour mettent davantage de folie pour battre le favori.

« On n’a jamais été en mesure de gagner ce match. On a été trop insuffisant dans beaucoup trop de domaines : dans l’envie, dans l’agressivité, dans le contenu ». Fataliste, Magueye Sow n’était presque pas déçu à l’heure de commenter la défaite des siens face au voisin du FCQ. En effet, son équipe a affiché trop de manques et il n’y a finalement pas de regrets à avoir. « On a su se rendre le match facile, se félicitait à l’inverse Greg Bello, qui se méfiait de cette formation dont il connaissait quelques éléments. On savait que Sam (Sow) et Mbingui seraient susceptibles de nous poser des problèmes. Il s’agissait donc de les neutraliser, ce qu’on a bien fait ». Le plan a fonctionné car les deux attaquants de la Fleur ont été mis sous l’éteignoir par le système défensif des Tangos, mis à part les cinq dernières minutes de la première période.

C’est en effet juste avant la pause que le centre-tir de Mbingui touchait la transversale de Philippot (41’). Avec un coup-franc du même Mbengui en fin de match, on mesure le peu d’opportunités revenues aux Bannalécois. Les gars du FCQ n’en ont pas eu des tonnes non plus, mais ils ont fait preuve de plus de réalisme. Grâce à Quéguiner, servi deux fois par son capitaine Thomas sur coup-franc (20’, 30’), les visiteurs ont fait la différence au bout d’une demi-heure. Puis Perrot, d’un coup de patte aux vingt mètres, battait à nouveau Daniel (68’) pour le but du break. C’en était dès lors terminé : « Banna » s’arrête au 4ème tour.

Ph. B.

Article Le Télégramme

 

Commentaires

 COMMUNAUTÉ

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 3 Dirigeants
  • 2 Entraîneurs
  • 24 Joueurs
  • 9 Supporters
+